MONSTROSAURUS

Films et Monstres

posté le 02-08-2016 à 20:26:33

MOISSON MALÉFIQUE

 

 

AKA: Dark Harvest

2004, Paul Moore, avec Don Digiulio, Jeanie Cheek, Jennifer Leigh, USA, 88 minutes

Un jeune homme qui vient d'hériter d'une ferme se fait attaquer lui et ses amis par un groupe d'épouvantails tueurs.

 

Si les épouvantails ont bel allure sur la jaquette DVD, dans le film, ils sont moches, faute de budget de direct-to-vidéo. Ceux-ci rugissent inexplicativement comme des fauves. Le réalisateur utilise aussi des ralentis inutiles pour le déplacement des épouvantails. Les personnages n'étant pas vraiment intéressants, on a ffaire ici à un slasher ennuyeux aux monstres invonlontairement drôles. Il y a une explosion rigolote à la fin.  

3/10

Tags: #zombies
 


 
 
posté le 02-08-2016 à 20:23:23

GAMERA VS. ZIGRA

 

 

AKA:  Gamera tai Shinkai kaijû Jigura, Gamera vs. the Deep Sea Monster Zigra

1971,  Noriaki Yuasa, avec Kôji Fujiyama, Daigo Inoue, Reiko Kasahara, Japon, 87 minutes

Un extraterrestre et une femme de l'espace tente de transformer la race humaine en nourriture, mais se font stopper par Gamera. 

 

 

La voix du méchant est insurportable en japonais, par contre la méchante à un joli minois. Et les enfants dans ce film sont insurportables. Il y a aussi une scène rigolote où Gamera joue du xylophone avec le dos de Zigra, mais je ne pense pas que cela puisse sauver ce film. 

 

3/10 

 


 
 
posté le 01-08-2016 à 19:07:43

GAMERA VS. JIGER

 

AKA:  Gamera tai Daimaju Jaiga, Gamera vs. Monster X

1970,  Noriaki Yuasa, avec Tsutomu Takakuwa, Kelly Varis, Katherine Murphy, Japon, 83 minutes

 

Une découverte mettant à jour une statue libère également un monstre nommé Jiger. Après un court affrontement avec Gamera, l'étrange créature se dirige à l'endroit où est transporté la statue à l'exposition universelle d'Osaka. Entretemps, Gamera se libère et affronte de nouveau Jiger, sauf que celui-ci lui injecte un parasite. Il faudra l'aide de deux enfants pour déloger celui-ci du corps de la tortue géante.

L'histoire n'est pas très intéressante et le costume de Gamera semble dépétrir de film en film. Et il y a aussi cette chanson sur Gamera insurportable que je ne peux toléré.  En film passable, en somme.

3/10 

Tags: #kaijus
 


 
 
 
posté le 26-07-2016 à 19:31:16

SEPT GUERRIERS

 

AKA: Seven Swords 

2005, Tsui Hark, avec  Leon Lai, Donnie Yen, Honglei Sun, Hong Kong/Chine/Coré du Sud, 153 minutes

Des villageois demandent l'aident d'adeptes de sabres pour défendre leurs village contre un cruel général.
 
J'aime beaucoup Tsui Hark, mais ce film n'est pas son chef-d'oeuvre. Les armes sont certe originales et la musique épique, mais les combats de sabre sont assez ennuyants. C'est donc un petit film sympa, mais  sans passer à l'histoire. Je  préfère plus du réalisateur les films Peking Opera Blues et Detective Dee. 
6/10 
 


 
 
 
posté le 23-07-2016 à 16:04:06

HARRY BROWN

2009, Daniel Barber, avec Michael Caine, Emily Mortimer, David Bradley, UK, 103 minutes
Un ancien tsoldat tente de se venger des voyous qui ont tuer son ami. 
Grande surprise que ce film. Le film est annoncé comme étant un film d'action, mais finalement lesdites séquences ne sont pas assez présentes à l'écran quoiques étants très violentes. Si la première partie mouloune, le reste se regarde tout seul. Par contre, le tout n'ennuie pas et on a une bonne performance de Michael Caine. Il faut se rappeller que ce monsieur jouait à une époque dans plusieurs films policier et que ce film pourrait en être l'hommage. On est évidemment loin des Sylvester Stallone et autres et je crois qu'avec ce film-là, on dépasse le stade de divertissement sympathique.
7/10 
 


 
 
posté le 23-07-2016 à 15:59:15

LE TEMPLE DU LOTUS ROUGE

AKA: Burning Paradise, Huo shao hong lian si
1994, Ringo Lam, avec Willie Chi, John Ching, Yamson Domingo, Hong Kong, 104 minutes
Des moines du temple Shaolin se font capturer et emprisonné dans une labyrithe rempli de pièges. 
Scènes de combats impressionnantes et variés. Les acteurs se défendent bien. Malgré quelques moments gore, quelques notes d'humour viennent adoucir le film. On a droit ici à un divertissemenbt sans temps mort.  À voir absolument.  Je vais tenter de voir les autres films de Ringo Lam.
8/10 
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de laisser vos commentaires.
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article